Que penser du jeûne thérapeutique ?

Que penser du jeûne thérapeutique ?
Noter cet article

Dans un premier temps je tenais à préciser que je ne suis ni pro ni anti jeûne, je relate simplement les pratiques des jeûneurs à titre d’information. Je ne suis pas non plus médecin, avant de faire quoi que ce soit il faut consulter un médecin.

Le jeune thérapeutique est une pratique qui est de plus en plus en vogue en Europe, les allemands et les russes ont été les pionniers dans ce domaine. Cette pratique consiste à ne rien ingurgiter à part de l’eau pendant plusieurs jours, certains vont même jusqu’à plusieurs semaines. Cette forme de jeûne se nomme le jeûne hydrique, il existe un autre type de jeûne c’est le jeûne sec.

Comme son nom l’indique, le jeûne sec est le fait de rajouter à la privation de nourriture la privation d’eau, ce jeûne est pratiqué en général seulement quelques jours aux grand maximum.

Selon les adeptes du jeûne, comme le corps est privé de nourriture il se nourrirait d’autres éléments comme les toxines, les graisses. Les graisses seraient utilisées par l’organisme et transformées en corps cétonique qui permettraient ensuite d’alimenter le cerveau.

Attention cette pratique est mal vu par le monde médical en général en France, avant de commencer un jeûne il est important de demander conseil à un médecin en amont, cette pratique peut être très dangereuse en particulier dans certains cas comme l’anorexie. En effet si le sujet n’a pas assez de matière lipidique le corps ne pourra pas puiser son énergie dans la graisse, il la puisera directement dans les muscles et le cœur est un muscle. On en parle peu mais dans mes recherches j’ai vu qu’il était état de de plusieurs décès à la suite de jeûne notamment par arrêt cardiaque , les explications donnés à ces décès sont selon moi pas très convaincantes , certains spécialistes disent que la cause des décès  est le fait que les toxines dans les intestins n’ont pas pu être évacués que le sujet aurait dû faire des lavements sauf que cette thèse est contredite par d’autres « spécialistes » qui eux déconseillent le lavement intestinale car il détruirait la flore intestinale . J’ai lu également que d’autres spécialistes expliquent ces décès par l’autosuggestion enfin bref j’ai pas trouvé ces explications très convaincantes .

A ce sujet voici un extrait du très bon livre « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? »  De Thierry de Lestrade qui relate le décès d’une personne à la suite d’une jeûne :

« C’est peu après ses quatre-vingts ans que Shelton doit affronter un dernier cataclysme. En 1978, un patient venu soigner une colite ulcéreuse (les médecins lui proposaient une complète colostomie qui le condamnait à vivre avec une poche pour le restant de ses jours) est pris d’un malaise. L’assistante de Shelton demande au patient de rompre son jeûne, il refuse. Deux jours plus tard, autre malaise. Le patient est finalement accompagné jusqu’à l’hôpital par une infirmière, mais il meurt le lendemain d’une crise cardiaque. Peu importe que le médecin de garde ne lui consacre que cinq minutes de consultation, que le personnel de l’hôpital ne se rende compte de sa mort que trois heures plus tard, Shelton est condamné à verser 890 000 dollars à la veuve du patient. Ruiné, il est obligé de fermer son « école » et de la vendre. »

En Allemagne il existe des cliniques comme la clinique Buchinger qui permettent de jeûner en étant suivi par des médecins. La particularité de cette clinique est que les patients mangent quand même un peu durant la journée des potages qui représentent quelques centaines de calories.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *