La concurrence pure et parfaite

 La concurrence pure et parfaite
5 (100%) 1 vote

définition

Pour donner une définition simple de concurrence pure et parfaite je dirais que c’est un marché où il y a une multitude d’offreurs et de demandeurs, où les offreurs proposent des produits similaires dont seulement le prix peut influencer le choix de l’acheteur, dont les informations sur ces produits sont facilement accessibles et où les intervenants (vendeurs et acheteurs) peuvent entrer et sortir librement du marché.

Il faut savoir que la concurrence pure et parfaite (CPP) un modèle théorique souvent très éloigné de la réalité, bien que controversé c’est un idéal vers lequel on essaye de faire tendre les marchés. Ce modèle comporte des points positifs et des points négatifs, il est assez ancien et n’est pas forcement parfaitement adapté à la conjoncture actuelle.

Voici les cinq conditions qu’un marché doit remplir pour être en situation de concurrence pure et parfaite :

L’atomicité

La théorie de la concurrence pure et parfaite a été énoncée par les auteurs du mouvement économique classique et est aux antipodes du marché qu’on appelle marché monopolistique, le marché en situation de monopole qui correspond au cas où il y a seulement un offreur pour une multitude d’acheteurs potentiels, dans ce type de figure les acheteurs sont totalement dépendant de l’entreprise non financière .Ce cas de figure peut arriver dans des circonstances différentes, le monopole peut être causé à la suite d’une invention technologique brevetée par exemple , le monopole bouscule le critère d’atomicité qui est un des 5 critères composant  la concurrence pure est parfaite  .  Le marché qui respecte la condition d’atomicité doit être composé d’éléments de faible importance de sorte qu’aucun agent économique ne puisse avoir d’influence que ce soit du côté des vendeurs ou des acheteurs, il doit y avoir une multitude d’intervenants afin que le pouvoir soit pondéré parmi tous les agents économiques. Si dans un marché une entreprise se retrouve en situation de monopole , il y aura donc un offreur pour plusieurs demandeurs , les acheteurs potentiels seront alors en grande dépendance vis-à-vis de l’offreur surtout en l’absence de produit de substitution , l’entreprise en situation de monopole pourra profiter de sa position de force pour pratiquer des prix élevés ,l’évolution des prix ne pourra pas donc être naturel car il n’y aurait aucune concurrence  .Le jeu de la concurrence sans obstacle devrait faire en sorte  que le prix s’adapte sur le long terme à la demande .

En situation de monopole donc quand l’atomicité n’est pas respectée l’entreprise contrôle le marché et le prix, par exemple si elle estime qu’elle a trop de stock et qu’il faut l’écouler elle va baisser le prix de ses marchandises et ainsi – vu que la demande est une fonction décroissante du prix – la demande va augmenter ainsi que ses ventes.

Si la condition d’atomicité est respectée les agents économiques sont des Price Taker .

Mobilité des facteurs de productions

La mobilité des facteurs de production est également une des conditions de la concurrence pure et parfaite, les facteurs de production ne doivent pas être figés dans le temps. Les principaux facteurs de production auxquels on fait allusion ici sont le capital et le travail. Autrement dit la main d’œuvre et les machines de production doivent être mobiles de sorte que si une activité s’essouffle on doit pouvoir envoyer les facteurs de production vers une entreprise en expansion. Ceci implique une souplesse au niveau des contrats de travail, l’employeur doit pouvoir se séparer de ses salariés facilement en cas de baisse d’activité sans payer des indemnités faramineuses. Ainsi l’offre de force de travail se dirigera dans les endroits où la demande de travail est importante.

 

L’homogénéité des produits

Les produits présents sur le marché doivent être semblables, un acheteur ne doit pas préférer un produit à un autre, ce sont des produits standards. Par exemple Si un produit est de qualité supérieur il correspondra à un autre marché.

L’acheteur rationnel fera son choix seulement sur le prix et choisira donc le moins produit le moins cher.

Libre entrée et sortie du marché pour les intervenants

Les Intervenants donc les acheteurs et vendeurs doivent pouvoir entrer et sortir facilement du marché. Ceci implique une certaine simplicité des démarches pour entreprendre une activité et une non présence de barrières à l’entrée. Pour faciliter le respect de cette condition on peut inciter les banques à accorder des prêts aux entrepreneur. Le cadre institutionnel doit donc facilité cette condition du marché en concurrence pure et parfaite

La transparence

Les informations sur les produits et sur les prix doivent être accessible pour les acteurs. Comme par exemple la composition d’un produit (calories, ingrédients …)

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *