Analyse du début de championnat de Balotelli avec L’OGC Nice

Analyse du début de championnat de Balotelli avec L’OGC Nice
Noter cet article

Le championnat de ligue 1 a débuté depuis plusieurs mois pourtant aucune équipe semble se démarquer pour l’instant. La ligue 1 a perdu Zlatan Ibrahimovic mais récupérer Mario Balotelli, ce dernier est la nouvelle attraction de notre championnat.

Mario Balotelli est en train de relancer sa carrière un peu à l’image d’un Hatem Ben Arfa l’année passée, même si son contrat est d’un an les bénéfices pour son club de OGC Nice sont énormes que ce soit au niveau sportif que pour l’image du club. Il tire son club et ses coéquipiers vers le haut, C’est un joueur qui a connu le très haut niveau, tout le monde se souvient de son but en demi final de l’euro avec l’Italie. Il a joué dans les plus grands clubs du monde. Il a aujourd’hui 26 ans c’est le moment ou jamais pour lui de percer réellement, il a encore des très belles années devant lui à condition de continuer dans cette voie et de ne pas retomber dans ses travers.

Comment faire pour que sont rendement reste au top ?

Il est géré comme un joueur normal lambda, il n’y a pas de passe-droit il est logé à la même enseigne que ses partenaires. Nice a un vieux centre d’entrainement, les joueurs sont obligés de passer au milieu des journalistes dans de vieux vestiaires. Mario Balotelli est gentil avec tout le monde même s’il aime pas trop les journalistes, il dit bonjour à tout le monde il est souriant, il est très avenant, c’est un garçon charmant. Comme un joueur de foot classique. On fait avec Balotelli comme on a fait avec Hatem ben Arfa en termes de logistique et d’extra sportif. En termes de sportif, avec Lucien Fabre il n’y a pas non plus de passe-droit. Mario Balotelli avait besoin d’intégrer une structure familiale comme a eu ben Arfa l’année dernière, on a presque l’impression qu’il est en train de recommencer sa carrière. Il faudra quand même attendre plusieurs semaines avant de revoir Balotelli a un grand niveau physique.

C’est un joueur différent qui peut être attachant, on peut dire qu’aujourd’hui avec Nice il a reculé pour mieux sauter. Il retrouve une joie de vivre, la différence qu’on voit c’est son sourire, on le voit sourire souvent et volontiers. Il faudra maintenant voir sur la durée, si un Balotelli arrive à garder sa régularité dans la durée.

Ben Arfa lui a fait le chemin inverse mais les choses se passent moins bien pour l’instant au Paris saint-germain

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *